Les Renseignements Généreux - autodéfense intellectuelle, informations et alternatives

Énergies

Textes (6)

Films (6)

Livres (26)

Illustrations (13)

Liens (26)

Citations (69)

Les livres du thème « Énergies »

Affaires atomiques

couverture

Dominique Lorentz
les arènes, 2001

En 600 pages, ce livre explique pourquoi quarante-quatre pays ont aujourd'hui la capacité de fabriquer la bombe atomique. Et comment ils en sont arrivés là. L'Histoire du nucléaire est jalonnée de vérités indicibles, d'alliances apparemment contre nature et de coopérations soigneusement maquillées. La France tient un rôle de premier plan dans ces dossiers brûlants. Affaires atomiques reconstitue l'ensemble du puzzle, pièce par pièce. Un ouvrage explosif. Plus de détails sur http://www.arenes.fr/livres  

Plan :

1. Le cache-cache de la prolifération nucléaire 2. Israël a fourni la bombe atomique à la France 3. Les Américains imposent leur loi 4. Histoire d'un mensonge 5. Quand la France, l'Allemagne et Israël fabriquaient des bombes au pays de l'apartheid 6. L'échec du Général 7. L'explosion surprise 8. La bombe égyptienne 9. La leçon d'hypocrisie 10. Le contrat du siècle 11. Les ayatollahs réclament leur dû 12. Des Iraniens à Paris

Golfech : le nucléaire

couverture

Collectif
Cras, 1999

Une analyse d'une des luttes antinucléaires les plus marquantes qu'ait connues le Sud-Ouest de la France au cours de ces dernières décennies. Ce livre retrace chronologiquement les décisions politiques, les prises de position individuelles ou collectives, les manifestations, les réunions, les meetings et les actions diverses menées jusqu'en 1999 à propos de la centrale électronucléaire de Golfech, près de Toulouse. Ces événements n'étant pas isolés d'un contexte général, ils sont précédés d'une succincte préhistoire des découvertes de l'atome, de la radioactivité, des premiers pas de l'ère nucléaire. Ce livre traite aussi de l'implantation du nucléaire en France, de ses structures institutionnelles, politiques et économiques, et des différentes formes de résistance que cela a suscité. Il est complété de quelques dossiers particuliers, les lignes THT, les retenues d'eau, les déchets.

Plan :

1. Chronologie du nucléaire 2. Pour un avenir proche dénucléarisé 3. Cartes des installations nucléaire, militaire et civile 4. les déchets radioactifs 5. L'eau, Golfech, les barrages et le pouvoir 6. Les lignes électriques à très haute tension  

Secret atomique

couverture

Dominique Lorentz
Les arènes, 2002

Pendant dix ans, l'Iran a été en guerre contre la France. Assassinats, prises d'otages, attentats meurtriers : des centaines de nos compatriotes ont payé de leur vie. Pourquoi ? Aucun responsable politique n'a jamais apporté de réponse. Comme si une guerre pouvait se déclarer, puis s'arrêter net, sans raison. Et sans autre explication qu'une simple rançon. Dans Secret atomique, Dominique Lorentz délivre quelques clés de l'énigme : le contentieux Eurodif. Plus de détails sur http://www.arenes.fr/livres

Pourquoi l'Erika a coulé

couverture

François Lille
L'esprit frappeur, 2000

Au-delà de ses aspects techniques et de ses conséquences désastreuses, le naufrage de l'Erika a surtout révélé l'état de dégradation générale de la navigation maritime internationale : ce qui est en cause, c'est une organisation planétaire parfaitement opaque reposant sur les pratiques douteuses des multinationales et la complicité des États, les pavillons de complaisance et les "paradis fiscaux". Ce système est ici décortiqué, à partir de l'exemple de l'Erika, pour amener les citoyens à prendre conscience de la gravité de cette dérive mondiale et de la nécessité d'y mettre fin. Plus de détails sur http://www.bpem.org

Plan :

1. Marées noires, marées blanches 2. Pourquoi l'Erika a-t-il sombré ? 3. Énigmes alentour 4. Les paradis artificiels 5. Revenons à notre histoire 6. Alors, que faire ? 7. Des choix de société

Audit atomique

couverture

Bruno Barillot
CDRPC, 1999

Quel est le coût de l'arsenal nucléaire français depuis 1945 ? 1 500 milliards de francs. Tel est, à ce jour, le coût total de l'armement atomique français. Cette étude très détaillée révèle que le patron du Commissariat à l'énergie atomique, dans les années 60, s'interrogeait sur l'ampleur donnée au programme nucléaire au détriment d'activités essentielles à la vie du pays. Mais les gouvernements successifs, de la IVe comme de la Ve République ont passé outre ces conseils en camouflant ou en sous-estimant les dépenses sans donner au Parlement les moyens d'exercer réellement son contrôle. La gestion du démantèlement des installations de production et des armes nucléaires retirées du service promet d'immenses surprises tant les évaluations officielles sont approximatives. Ainsi, le démantèlement des usines de Marcoule où se fabriquait le plutonium militaire est annoncé à la hauteur de 30 milliards de francs, soit plus de trois fois le coût de leur construction. Parmi ces dépenses gigantesques, certaines ont été totalement inutiles. Ainsi, les missiles nucléaires Hadès ont été déployés quelques mois seulement avant d'être démantelés. Quant aux programmes aujourd'hui en cours de réalisation, ils risquent de coûter, selon les actuelles prévisions, près de 400 milliards aux contribuables français.

Plan :

 

  • A. Construire la bombe 1. La recherche-développement pour les têtes nucléaires 2. Le programme de simulation des essais nucléaires 3. La fabrication des matières nucléaires 4. Les expérimentations nucléaires de la France 5. Les coûts de fabrication des têtes nucléaires  
  •  

  • B. Déployer la bombe 1. Les avions des forces aériennes stratégiques 2. Les missiles sol-sol stratégiques 3. Les sous-marins nucléaires lance-engins stratégiques 4. Les avions des forces aériennes tactiques (ou pré-stratégiques) 5. Les missiles tactiques (ou pré-stratégiques) 6. Les avions ravitailleurs des forces nucléaires aériennes 7. Le maintien en condition opérationnelle des têtes nucléaires  
  •  

  • C. Contrôler la bombe 1. Le contexte administratif français et les armes nucléaires 2. Les transmissions des forces nucléaires 3. L'engagement et le ciblage des forces nucléaires 4. Les systèmes d'alerte et de reconnaissance  
  •  

  • D. Se protéger contre la bombe 1. La protection des militaires et des armes 2. La protection des populations civiles  
  •  

  • E. Démanteler la bombe 1. Les installations de production de matières nucléaires 2. Le démantèlement des sites d'essais 3. Le démantèlement des missiles Hadès 4. Le démantèlement des Pluton 5. Le démantèlement des avions des forces aériennes tactiques et de leurs armes nucléaires 6. Le démantèlement des Mirage IVA et de leurs armes nucléaires 7. Le démantèlement des missiles du Plateau d'Albion 8. Les démantèlements des SNLE 9. Les questions posées par les démantèlements  
  •  

  • F. Le coût de la prolifération 1. Les contributions françaises à la prolifération nucléaire 2. La France et le Traité de non-prolifération
  • Birmanie TOTALitaire

    couverture

    Alain Clements
    L'esprit frappeur, 1994 (1992)

    Qu'est-ce qu'une dictature aujourd'hui ? Le texte d'Alan Clements décrit l'horreur à l'état brut. Ce petit livre au vitriol dénonce aussi la politique de la France en Birmanie. Dictature terrifiante, le régime birman se fonde sur l'exploitation à grande échelle du marché de l'héroïne. Les généraux de Rangoon se sont mis au ban des nations en réprimant sauvagement le soulèvement populaire de 1988, puis en ne reconnaissant pas les résultats des élections de 1990 et en assignant à résidence le leader de l'opposition, prix Nobel de la Paix, Aung San Suu Kyi. C'est dans ce contexte que la diplomatie française s'est portée à leur secours. Total est devenu le premier investisseur étranger en Birmanie. L'industrie du tourisme français a de même été encouragée aux pays des mille pagodes. Ainsi les dictateurs narco-trafiquants se sont vus offrir des sources de devises qui leur permettent de blanchir l'argent de la drogue, leur principale source de financement. Dénoncé récemment par le gouvernement belge, Total, compromis également dans l'exploitation du travail forcé, bénéficie toujours du soutien inconditionnel du gouvernement français, malgré le rapport accusateur de la mission d'information parlementaire sur les activités petrolières, en 1999.

    Plan :

    1. Terreur en Birmanie
    2. Total : le bras criminel de la diplomatie française
    3. French Connection en Birmanie

    Afrique, pillage à huis clos

    couverture

    Xavier Harel
    Fayard (Lagardère), 2006

    Cette enquête décrit l'immense corruption liée à l'exploitation du pétrole en Afrique : les montages financiers élaborés avec l'aide des plus grandes banques françaises pour détourner les revenus de l'or noir au profit d'une poignée d'initiés, le soutien de grandes multinationales aux pires dictatures du continent africain, le double discours des dirigeants du G8. Ce livre est très intéressant pour qui cherche des données précises et récentes sur ce sujet.

    Plan :

    1. Pillage à tous les étages 2. La vie de château 3. Le lourd héritage des années Elf 4. L'arnaque totale 5. Autopsie d'un suicide assisté 6. Les disparus du Beach 7. Patrick, l'autre ami de Jacques 8. BNP Paricibas la monnaie 9. L'Afrique, nouveau terrain de jeu des compagnies américaines 10. Corruption made in America 11. A « good friend » of America 12. La City lave plus blanc 13. Tentative de coup d'Etat à Malabo 14. La Chine : un nouveau caïman dans le marigot du pétrole africain 15. Le grand gâchis 16. Briser la malédiction de l'or noir

    Petit traité de vélosophie

    couverture

    Didier Tronchet
    Plon (Wendel), 2000

    Et si le vélo était avant tout un moyen de déplacement intérieur ? Une formidable occasion de redécouvrir la ville, mais aussi soi-même... A travers une foule d'anecdotes savoureuses, d'envolées théoriques implacables et volontiers cocasses, sans oublier quelques bouffées d'indignation pamphlétaires contre la barbarie automobile, ce Traité de vélosophie démontre, par l'humour, que le vélo est un outil libérateur de la pensée. Sur un ton léger, mais percutant, l'auteur propose une manière inédite de penser la ville de demain, une ville enfin redevenue humaine après s'être vouée au totalitarisme motorisé. Aussi, quand vous verrez passer un cycliste, ne vous fiez pas à son allure inoffensive. A sa façon il est en train de changer le monde...

    Pétrole apocalypse

    couverture

    Yves Cochet
    Fayard (Lagardère), 2005

    Les prix du pétrole flambent. Pourquoi ? Les explications courantes ne suffisent plus. Ne vivons-nous pas la fin du pétrole bon marché ? Ce problème peut bouleverser gravement nos modes de vie. Transports, agriculture, plastiques, vêtements, médicaments : le pétrole est partout. C'est pourquoi la hausse du prix des hydrocarbures ne sera pas un simple choc économique, ce sera : la fin du monde tel que nous le connaissons.

    Mis à part les réflexions politiques qu'il contient, cet ouvrage est une base de données très intéressante sur la question du pétrole.

    Plan :

    1. Le pic de Hubbert
    2. Moins vite, moins loin, moins souvent et plus cher
    3. Nous mangeons du pétrole
    4. Inflation, régression, dépression
    5. Existe-t-il des alternatives au pétrole ?
    6. Une nouvelle vision de l'économie
    7. Or noir, sang rouge
    8. Réduire l'inévitable choc

    Des sujets interdits

    couverture

    Dominique Lorentz
    Les arènes, 2007

    Ce livre raconte les dix années de l'étonnante aventure humaine et intellectuelle de Dominique Lorentz. Ou comment une jeune femme réussit à comprendre quelques-uns des secrets les mieux gardés par l'État : l'enjeu nucléaire de l'affaire des otages français au Liban, les mécanismes de la prolifération, le rôle de la France dans la nucléarisation de l'Iran, l'histoire vraie de la bombe atomique française. A la pointe sèche, elle nous fait pénétrer dans les coulisses de la presse, du cinéma et de l'édition, là où le pouvoir impose parfois brutalement le silence. Pour en savoir (beaucoup plus) : éditions Les arènes

    Plan :

    1. L'éditeur 2. Les producteurs 3. L'Iranien 4. Les visiteurs 5. Le messager 6. Les militaires

    Catastrophisme, administration du désastre et soumission durable

    couverture

    René Riesel et Jaime Semprun
    Encyclopédie des nuisances, 2008

    À qui profitent les discours sur le catastophisme écologique, de plus en plus en vogue actuellement ?

    Le feu vert

    couverture

    Bernard Charbonneau
    Parangon, 2009

    L’émergence d’un mouvement écologiste nous permettra-t-elle de résister aux tendances totalitaires du système techno-scientifique ? Telle est la question que se posait Bernard Charbonneau il y a trente ans dans ce livre aux accents prémonitoires qui n’a pas pris une ride. En effet, à l’heure du développement durable et du capitalisme vert, on peut « penser que, sauf catastrophe, le virage écologique ne sera pas le fait d’une opposition très minoritaire, dépourvue demoyens, mais de la bourgeoisie dirigeante, le jour où elle ne pourra faire autrement. Ce seront les divers responsables de la ruine de la terre qui organiseront le sauvetage du peu qui en restera, et qui après l’abondance géreront la pénurie et la survie. Car ceux-là n’ont aucun préjugé, ils ne croient pas plus au développement qu’à l’écologie ; ils ne croient qu’au pouvoir, qui est celui de faire ce qui ne peut être fait autrement. » Charbonneau propose de mettre en perspective le mouvement écologiste et de clarifier les contradictions qui le travaillent et risquent de le stériliser. Animé par des individus plus conscients du sens de leur action, c’est-à-dire de son origine et de ses fins, peut-être ce mouvement saurat- il mieux choisir ses objectifs et ses moyens pour sauver la nature sans sacrifier la liberté.

    Les armes à l'uranium appauvri

    couverture

    Bruno Barillot et d'autres auteurs
    GRIP, 2001

    A partir d'une argumentation rigoureuse sur les plans juridique et scientifique, les toxicologues, physiciens, juristes ou économistes qui sont les auteurs de cet ouvrage apportent leur analyse, critique et tranchante, sur le consensus officiel affirmant l'innocuité totale de ces armements.

    Contaminations radioactives : atlas France et Europe

    couverture

    CRIIRAD et André Paris
    Yves Michel, 2002

    A-t-on menti aux populations françaises, en 1986, sur les dépôts de radioactivité consécutifs à la catastrophe de Tchernobyl ? Que reste-t-il, encore aujourd'hui, dans les sols ? Quelles sont les régions, les communes épargnées ? Résultat d'un immense travail de mesure (plus de 3000 réalisées de 1999 à 2001 par le géologue André Paris), cet atlas de référence fournit des cartes en couleur et des informations inédites utiles à tous ceux qui veulent comprendre le débat sur les conséquences sanitaires de la catastrophe de Tchernobyl.

    Poêles à accumulation

    couverture

    Vital Bies et Marie Milesi
    Terre vivante, 2010

    Le poêle à accumulation, largement utilisé dans les pays tels que Canada, Finlande, Danemark, commence à se développer en France. Le principe est de faire une bonne flambée et de stocker la chaleur produite dans les matériaux réfractaires qui entourent le poêle (brique, pierre, béton réfractaire…). Au lieu d’être évacuées directement, les fumées circulent dans les conduits de l’accumulateur. On évite ainsi qu’une bonne quantité des calories parte... en fumée. Cette chaleur est ensuite restituée doucement et longuement par effet de rayonnement. Généralement, le rendement de ces appareils est excellent. En fonctionnant à plein régime une fois par jour ou moins, la température élevée du foyer évite la production de goudrons, cendres et augmente le taux de combustion des gaz. Outre son efficacité énergétique indiscutable, un poêle à accumulation est d’une esthétique incroyable ! Élément de décoration, parfois tout en courbes, souvent agrémenté d’un banc, il est l’âme de la maison. Mais ses qualités ne s’arrêtent pas là et certains sont équipés d’une plaque de cuisson et d’un four à pain. Certes l’installation est très coûteuse (compter le prix d’une installation de chauffage central), mais elle offre une rare qualité de confort et l’investissement est, selon les cas, bien vite rentabilisé.

    Le complexe nucléaire

    couverture

    Bruno Barillot
    Observatoire des armes nucléaires françaises/CDRPC, 2005

    Derrière les centrales nucléaires, on retrouve souvent la bombe atomique... À défaut d'interdire l'arme nucléaire, la communauté internationale fait le choix de limiter impérativement le «club» des possesseurs de l'arme nucléaire. Bien que nul n'ignore que la voie d'accès à la bombe est le développement de l'industrie nucléaire civile (dite «à des fins pacifiques»), ceux-là même qui veulent mettre le holà à la prolifération sont les ardents promoteurs de cette industrie. La France qui s'est relevée de la Deuxième Guerre mondiale tout autant par sa bombe que par ses centrales nucléaires s'est faite le champion de cette «prolifération à des fins pacifiques». À la distinction, prévue par l'hypocrite Traité de non-proliferation (TNP), entre États «dotés de l'arme nucléaire» et États «non dotés de l'arme nucléaire», faudra-t-il créer une nouvelle discrimination entre les États «nucléairement sûrs» et les États «nucléairement non sûrs»?

    Les irradiés de la République

    couverture

    Bruno Barillot
    Complexe, 2003

    Ils étaient 150000, pour la plupart de très jeunes hommes. Ils étaient peu - ou même pas du tout - informés sur les risques de la radioactivité. Désinformés même. Telles ces recommandations remises au personnel des essais par les autorités de la marine: « Une minute et demi après l'explosion, les débris sont tous retombés et il n'y a aucun danger provenant du rayonnement.» Les radiations retardées ? Elles sont «si faibles qu'elles ne constituent pas un danger. Ne vous en occupez pas». Naïfs ? Respectueux de la parole d'autorité ? Ils étaient fiers de participer à cette grande aventure qui, leur disait-on, allait hisser la France au niveau des plus grands. Et que de souvenirs allaient-ils rapporter de cet immense désert saharien ou des îles paradisiaques du Pacifique. « ... On a beau savoir que la bombe est un objet de mort, lorsqu'elle explosa, je fus fasciné par ce lever de soleil artificiel.» Et on leur disait alors, comme on le répète encore officiellement aujourd'hui, que ces bombes étaient «propres»... Quel mal pouvait donc les frapper ? Ils ne l'apprendront - pour les plus chanceux que dix, vingt, trente ans plus tard quand les cancers et autres maladies les atteindront. Enfin, ils parlent, sortant du mutisme qui, sous prétexte de secret militaire, les avait enfermés dans l'oubli. Enfin, ils se battent pour que «vérité et justice» soient rendues aux victimes des essais nucléaires.

    La maison des negawatts

    couverture

    Stéphane Bedel et Thierry Salomon
    Terre vivante, 1999

    Réduire de moitié nos factures de chauffage et d'électricité tout en contribuant à mieux respecter notre planète, c'est possible ! Ce livre en fournit la preuve et nous dit comment y parvenir sans perte de confort. Rempli d'informations pertinentes, de conseils pratiques et d'adresses utiles, « la maison des [néga]watts » est une lecture indispensable pour construire ou rénover son logement, choisir un système de chauffage ou bien acquérir un appareil électro-ménager performant. Un guide pratique qui nous permet de traquer les consommations inutiles, d'utiliser judicieusement l'énergie solaire et de nous éclairer avec 5 fois moins d'énergie. Il est temps d'arrêter le gaspillage énergétique et la course aux Mégawatts. Chacun d'entre nous peut y contribuer en adoptant chez lui la « démarche [néga]watts ». Une démarche écologique: l'énergie la moins polluante est celle que l'on n'a pas besoin de produire. Une démarche gagnante: l'énergie la moins chère est celle que l'on n'a pas besoin de consommer!

    EPR : l'impasse nucléaire

    couverture

    Frédéric Marillier
    Syllepse, 2008

    Les questions d'énergie et de changement climatique prennent une place prépondérante et constituent à l'échelle du globe, des enjeux cruciaux pour les prochaines décennies. Lancée dans les années 1960. la folle aventure de l'électronucléaire connaît une nouvelle étape avec la construction d'un réacteur nucléaire de troisième génération : l'EPR (European Pressurized Reactor). Au carrefour des enjeux énergétiques, industriels et politiques français, l'EPR illustre " l'autisme " nucléaire français, bercé par des rêves de grandeur nationale et de technologie triomphante, ignorant la démocratie et les préoccupations environnementales. Ce projet a aussi des implications internationales, avec la volonté affichée de conquérir le marché mondial du nucléaire, notamment en Chine. Technologie obsolète avant même d'être opérationnelle, l'EPR est un projet inutile et dangereux. Il est urgent de stopper cette aberration, avant qu'il ne soit trop tard. Avec cet ouvrage, chacun pourra se faire une opinion à propos de cette nouvelle impasse nucléaire

    Le mini-éolien

    couverture

    Emmanuel Riolet
    Eyrolles, 2010

    Les éoliennes gagnent peu à peu notre habitat, pour permettre au consommateur d'économiser davantage son énergie. Mais comment les choisir ? Pour quels besoins ? Est-il possible de les faire soi-même ? Comment les raccorder au réseau ? Que dit la loi à ce sujet ? Quelles sont les aides ? Vous trouverez dans cet ouvrage des réponses concrètes aux questions les plus courantes ainsi que des conseils pour bien choisir votre mini-éolienne, des pas à pas pour la réaliser vous-même et des solutions pour la raccorder au réseau et optimiser votre rendement.

    Aliments irradiés

    couverture

    Collectif irradiation aliments
    Golias, 2008

    L'irradiation des aliments est officiellement une technologie idéale au service de la sécurité sanitaire mondiale, permettant d'éliminer des pathogènes responsables de millions d'infections d'origine alimentaire, en partie mortelles. Souvent présentée comme une alternative bienvenue à l'usage d'autres dispositifs, comme les produits chimiques (devenus interdits ou impopulaires parce que toxiques), c'est cependant et surtout une technologie multi-usages (conservation, décontamination, ralentissement du mûrissement, inhibition de la germination) servant à merveille les intérêts de multinationales, répondant à des normes de gestion du risque calibrées pour la production et la commercialisation industrielle de masse à l'échelle mondiale, et ainsi un outil de domination économique stratégique. Dans cet ouvrage collectif, des scientifiques, écologistes, économistes, syndicalistes et consommateurs apportent leur regard sur l'irradiation des aliments et le contexte dans lequel son usage se répand. C'est en réalité un instrument méconnu - mais emblématique - de la mondialisation des échanges agro-alimentaires, sous-influence pro-nucléaire. Une technologie en plein développement au niveau mondial, encouragée par les institutions internationales et certains états, malgré des conséquences sanitaires, environnementales et socio-économiques non négligeables. Les risques pour la santé qu'elle induit et les conséquences socio-économiques et environnementales de sa prolifération ne sont pas anodins: perte de vitamines, risques de perturbations génétiques et de promotion de tumeurs cancéreuses; conséquences pour l'emploi et l'économie locale par la délocalisation des productions; risques liés au fonctionnement d'installations et au transport de matières nucléaires, et aux modes de production et de distribution industriels de masse (pollutions, changement climatique, atteinte aux milieux naturels et à le biodiversité). Si nos institutions - mondiales, européennes et nationales - taisent ces enjeux sous couvert de « sécurité sanitaire » et de satisfaction de la demande des consommateurs, il revient aux citoyens de s'informer et d'agir...

    Cuiseurs solaires

    couverture

    Rolf Behringer et Michael Götz
    La plage, 2009

    Même dans les pays du nord, les cuiseurs solaires offrent la possibilité de faire la cuisine de 100 à 150 jours par an. Voici une initiation complète à la gastronomie solaire. Cette technique de cuisson préserve la saveur et les vitamines des aliments.., et quelle satisfaction de n'utiliser que l'énergie solaire pour cuisiner, stériliser des conserves ou cuire son pain ! Après une présentation des différents types de cuiseurs disponibles aujourd'hui en Europe, vous êtes invité à construire vous-même votre cuiseur solaire en bois. Explications détaillées, schémas et photos, matériaux très simples à trouver, recettes savoureuses.., la fabrication et l'utilisation de ce cuiseur performant est une expérience amusante à la portée de tous.

    Habitat groupé

    couverture

    Christian La Grange
    Terre vivante, 2009

    Si la crise du logement vous concerne, si vous désirez retrouver de la convivialité et réduire votre impact sur la planète, alors il est temps d'envisager l'habitat groupé. Ce mode de vie permet de respecter chaque espace privé tout en restaurant l'esprit de coopération qui existait dans les villages autrefois. Le principe est simple: il s'agit de mettre en commun des biens, des équipements ou des compétences... afin de créer un habitat écologique et chaleureux... Cette forme d'habitat, très répandue dans les pays du Nord, commence à apparaître sou nos latitudes et s'adapte à la ville comme à la campagne. Alors, avant de vous lancer dans l'aventure, profitez de l'expérience de Christian La Grange. Afin de vous aider dans vos démarches, il présente son parcours, émaillé de multiples témoignages. De façon très réaliste, il insiste sur les conditions du succès sans omettre les informations pratiques, juridiques ou financières. Christian La Grange est architecte d'intérieur. Apôtre de la simplicité volontaire, il s'est spécialisé dans un habitat dépouillé et économe. Depuis vint-cinq ans, il vit en habitat groupé. C'est un mode de vie qu'il connaît, qu'il apprécie et qu'il souhaite faire partager.

    Le puits canadien

    couverture

    Bruno Herzog
    Eyrolles, 2010

    Comment réduire les consommations de chauffage d’une habitation sans en diminuer le confort ? Comment retrouver un air sain et tempéré en hiver comme en été sans utiliser la clim ? Grâce au puits canadien pardi ! La technique, toute simple, était déjà utilisée par les Romains qui prévoyaient des réseaux de circulation d’air sous les villas. Le puits canadien consiste à faire passer, avant qu'il ne pénètre dans la maison, une partie de l'air neuf de renouvellement par des tuyaux enterrés dans le sol, à une profondeur de l'ordre de 1 à 2 mètres. En hiver, le sol à cette profondeur est plus chaud que la température extérieure : l'air froid est donc préchauffé lors de son passage dans les tuyaux. En été, le sol est à l'inverse plus froid que la température extérieure : ce puits va donc utiliser la fraîcheur relative du sol pour tempérer l'air entrant dans le logement. Une fois que l’on a compris le principe, on se demande vraiment pourquoi le puis canadien n’est pas systématiquement proposé dans la construction des maisons neuves.bHeureusement, cette technique fait son retour en force dans l’hexagone ! Ce petit guide très clair aborde les éléments techniques indispensables, tels que dimensionnement, choix des matériaux, couplage avec la VMC (ventilation mécanique contrôlée) et donne quelques éléments financiers afin d’envisager la réalisation d’un puits canadien chez soi. Avec l’augmentation significative des PAC réversibles et des climatisations depuis la canicule de 2003, il est indispensable de mettre en avant cette alternative économique et écologique.

    Désobéir au nucléaire

    couverture

    Les désobéissants
    Le Passager Clandestin, 2010

    Cet ouvrage de poche fait un point rapide sur l’histoire du nucléaire à travers diverses luttes menées, qu’elles soient le fait d’activistes ou pas. Après une introduction d’une quinzaine de pages sur l’histoire du nucléaire, ses accidents, ses contraintes et les alternatives, l’ouvrage enchaîne sur une présentation de la résistance au nucléaire, à un niveau international. En quelques chapitres condensés, il est ainsi question des luttes autant locales qu’internationales, menées autant par des individus que par des organisations telles que Greenpeace, le Réseau "Sortir du nucléaire", les Amis de la Terre… À la lecture de ce court historique, nous (re)prenons conscience que l’antinucléaire n’est pas une lutte récente, mais que depuis une cinquantaine d’années, la désobéissance civile est une des premières composantes de cette lutte. L’ouvrage se termine en présentant quelques actions qui peuvent être reprises ou relayées par chacun selon ses moyens et envies. Un simple manuel qui devrait réveiller en vous l’activiste qui sommeille !

    Manuel de transition

    couverture

    Rob Hopkins
    Écosociété, 2010

    Que seraient nos sociétés sans pétrole ? Brutalement métamorphosées… Plus d’ordinateurs, plus de nourriture des quatre coins du monde, plus de voitures ni d’avions, plus de plastique ; nous devrions rapidement réapprendre à produire un nombre incalculable de choses pour assurer notre survie. Mais serions-nous capables d’une telle autonomie ?

    Ce scénario catastrophe est loin d’être paranoïaque. Il représente au contraire un avenir proche que nous devrons affronter tôt ou tard. Car allié aux changements climatiques, le pic pétrolier (la fin d’un pétrole abondant et peu cher) exige un changement draconien de nos habitudes de vie, une Transition énergétique qui mettrait fin à notre vulnérabilité collective. Comme nos gouvernements refusent de prendre les mesures qui s’imposent, il nous revient à nous, citoyenNEs, de prendre l’initiative et de nous préparer.

    C’est ce que propose ce Manuel de Transition, outil révolutionnaire et inspirant, entièrement consacré aux solutions pour construire dès maintenant des sociétés écologiques et résilientes, capables de s’adapter aux catastrophes que constituent le pic pétrolier et les changements climatiques. Enfin traduit et adapté en français, ce livre accessible, clair et convaincant expose tous les outils, les détails pratiques et les étapes nécessaires pour préparer l’avenir en diminuant radicalement les besoins énergétiques à l’échelle de sa communauté.