Les Renseignements Généreux - autodéfense intellectuelle, informations et alternatives

Le Postillon N°5

Journal local - Grenoble & sa cuvette - N° 5 - avril 2010

Sommaire :

  • Au « verre de l’amitié durable »

    Après avoir failli s’endormir pendant l’inauguration de la biennale de l’habitat durable,un envoyé spécial du Postillon nous raconte l’ennui durablement rencontré ce jour-ci et se permet quelques digressions autour des acteurs de cette Biennale.

  • Grenoble : la mairie ment carrément sur les caméras

    Le titre de l’article paru dans le précédent numéro du Postillon « Un oeil sur les manifs » (février 2010) suggérait fortement que la municipalité grenobloise installait des caméras sur le parcours des manifestations. Nous nous étions trompés. Les autorités intègrent à la ville des caméras un peu partout en ville... et pas uniquement sur le parcours des manifestations. Plus elles poussent, plus la municipalité esquive le sujet. Lire la suite.

  • à Echirolles, des caméras pour les quartiers populaires

    Le Parti Communiste change. à Echirolles, deuxième ville du département, les communistes au pouvoir ont troqué la faucille et le marteau contre la matraque et la caméra. Renzo Sulli, le maire, réclame à corps et à cri un commissariat au ministère de l’Intérieur [1] et a installé des caméras de vidéosurveillance dans les quartiers populaires. Un an et demi plus tard, la municipalité s’apprête à payer plus de 100 000 euros pour remplacer les caméras endommagées. Reportage dans la banlieue rouge.

  • Lyon-Turin, des Italiens sortent du train-train quotidien

    Mais que fait la Région ? Les élections sont passées mais les grands projets restent. Parmi ceux-là, le Lyon-Turin, un des plus gros chantiers d’Europe, que la région Rhône-Alpes arrose de quelques 400 millions d’euros. Au retour d’un périple au côté des opposants « Notav », la branche franco-italienne du Postillon nous dresse un topo de ce pharaonique projet et de la résistance qu’il rencontre.

  • L’OPAC se trouble, des femmes occupent un appart

    Depuis le 9 mars, un appartement vide est occupé dans le quartier de Renaudie à Saint-Martin-d’Hères. Petite visite chez des femmes qui tentent de sortir de la fatalité de la galère de logement.

  • Et un plaidoyer pour l’affichage sauvage.